Ligue des champions : Ronaldo éteint l’Atletico, la Juve en quarts

Magistral ! Portée par un phénoménal Cristiano Ronaldo, auteur d’un triplé, la Juventus Turin a renversé l’Atlético de Madrid (3-0) mardi soir pour se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Battue 2-0 à Madrid à l’aller, la Juventus avait besoin d’un exploit, et c’est chose faite. A l’instar de Manchester United qui avait réussi sa remontada contre le Paris SG, les Turinois ont submergé la défense d’acier des Colchoneros qui ont cédé à trois reprises sous les assauts de Ronaldo.

Transparent au match aller, le Portugais a livré mardi dans un Juventus Stadium en éruption une prestation de légende. Sous le maillot merengue, l’Atlético lui avait souvent réussi, avec 22 buts en 31 matches. Et la Ligue des Champions est son épreuve, celle qu’il a remportée cinq fois et dans laquelle il a désormais inscrit 124 buts.

Poussée par un public bien décidé à vivre une soirée de légende, l’équipe de Massimiliano Allegri a su rester lucide pour déterminer le difficile dosage entre les risques à prendre et ceux à éviter. Car un but encaissé, et tout était fini.

– CR7 en maitre de cérémonie –

Dès les premières minutes, la Juve a multiplié les assauts, occupant pendant plus d’un quart d’heure la moitié de terrain madrilène. Mais la Juventus s’y heurtait à un axe surchargé quand elle choisissait le jeu au sol et, quand elle passait par les ailes, aux machines à renvoyer les ballons de la tête installées dans la surface d’Oblak.

L’Atletico, lui, subissait sans broncher, ne s’offrant que quelques rares mais longues séquences de possession, sans autre objectif évident que de faire passer le temps. Finalement, les Turinois ont débloqué le score à la 27e minute, après un excellent centre de la gauche de Bernardeschi pour Ronaldo (1-0).

Peu après la pause, CR7 a ensuite remis les deux équipes à égalité, encore de la tête, en « dunkant » au-dessus de Godin, un expert du jeu aérien, pourtant (2-0, 48e).

Un but, de l’un comme de l’autre camp, et c’était la qualification. Mais c’est le public turinois qui a décidé pour les joueurs, en les poussant de plus en plus fort. Le très jeune Kean a d’abord manqué une première balle de match, en ratant son duel face à Oblak (82e).

Puis Bernardeschi est parti dans un raid superbe, conclu par une poussette de Correa dans son dos et dans la surface.

Pénalty et deuxième balle de match pour la Juventus. Ronaldo ne pouvait pas la rater (3-0, 86e). L’Atlético, qui n’a pas cadré un tir, est éliminé. La Juve, elle, a Ronaldo, qui lui permet tous les rêves.

La Juventus se rendra sur la pelouse du Genoa dimanche pour le compte de la 28e journée de Serie A. Indéboulonnable, la Juventus a complètement relancé sa saison européenne en allant renverser l’Atletico, alignant dans la foulée un quatrième succès de rang. En Championnat, les Turinois semblent avoir déjà tué tout suspense : à 11 journées de la fin, ils comptent un matelas confortable de 18 points sur le dauphin Naples. En face, le Genoa patauge dans le ventre mou du classement, à la 13e place, après trois journées sans victoire dont une défaite concédée à Parme (1-0) samedi dernier.

Genoa vs Juventus Turin : et si vous tentiez un pari sur « Ecart de Buts » ?