Ligue des champions : Porto écarte l’AS Rome et file en quarts

Décidément, la soirée d’hier a été celle des remontada. A l’instar de Manchester United, qualifié aux dépens de Paris (3-1) malgré sa défaite 2-0 à l’aller, le FC Porto s’est également hissé en quarts de finale de la Ligue des champions en renversant l’AS Rome (3-1 a.p.) grâce à un ultime penalty accordé après assistance vidéo en prolongation.

Moussa Marega, absent du match aller, s’est montré particulièrement décisif pour emmener Porto au sein du top 8 européen, une première depuis 2015.

Passeur décisif sur l’ouverture du score du Brésilien Soares (26e), le Malien a ensuite fusillé le gardien suédois Robin Olsen (52e) pour inscrire son 6e but cette saison en Ligue des champions et répondre à l’égalisation du capitaine romain Daniele De Rossi sur penalty (37e).

Mais c’est seulement au bout de la prolongation que Porto s’est délivré sur un penalty transformé par le Brésilien Alex Telles (117e) après l’utilisation de la VAR pour un accrochage d’Alessandro Florenzi en pleine surface.

– Porto réaliste –

Dominés, les Romains n’ont pas su montrer la hargne qu’il fallait pour forcer la décision et rêver d’une épopée comme la saison dernière.  L’illusion a pourtant été au rendez-vous quand Daniele De Rossi, homme d’un seul club comme son ancien coéquipier Francesco Totti, a pris à contre-pied le légendaire portier espagnol Iker Casillas.

Mais comme un signe montrant que cette soirée ne serait pas celle de l’AS Rome, le capitaine a dû céder sa place sur blessure moins de dix minutes après son but.

Le reste de la rencontre pour le club italien s’est résumé à contenir tant bien que mal les assauts portugais qui auraient pu plier la rencontre bien avant la prolongation s’ils s’étaient montrés plus efficaces ou s’ils n’avaient pas buté sur un Olsen en grande forme entre ses poteaux.

L’AS Rome accueillera Empoli lundi pour le compte de la 27e journée de Serie A. Après la défaite cuisante dans le derby de Rome face à la Lazio (3-0) et d’une humiliation en Coupe d’Italie face à la Fiorentina (7-1), la « Louve » enchaîne les mauvais résultats et son entraîneur Eusebio Di Francesco est avec ce revers sur la scène européenne plus que jamais fragilisé. En face, Empoli se bat pour son maintien dans l’élite. Actuel 17e du classement, l’équipe entrainée par Giuseppe Iachini n’a remporté qu’un seul de ses 7 matches en 2019 – pour 3 défaites et 3 nuls.

AS Rome vs Empoli : à vous de placer un pari sur « Match et Buts » !