Ligue des champions : exploit de Lyon à Manchester City

Magistral ! Lyon a renversé Manchester City (2-1) mercredi à l’Ethiad Stadium, là où aucun club français n’a réussi à s’imposer dans une compétition européenne.

Une attitude exemplaire, un grand Nabil Fekir ! L’OL a parfaitement répondu aux attentes pour son match d’ouverture en Ligue des champions à Manchester City. On jouait alors la 26e minute et sur un ballon récupéré haut, Fekir centrait fort devant le but, Delph se trouait au deuxième poteau et Cornet ouvrait le score en croisant sa reprise.

Le président Jean-Michel Aulas, qui avait fait le déplacement, avait fixé un objectif précis. Une victoire n’était pas exigée contre le champion d’Angleterre mais, avant le choc contre l’OM dimanche en Ligue 1, il fallait sortir une bonne performance. Contre toute attente, c’est bien un Lyon rugissant que l’on a vu en démonstration.

– Fekir passeur et buteur –

L’ouverture du score par Cornet a donné l’élan suffisant aux Lyonnais pour enchainer. Et leur pressing se faisait de plus en plus haut.

La deuxième action de Fekir, homme clé de la victoire rhodanienne, allait provoquer le deuxième but victorieux des Lyonnais. Récupérant un ballon dans les pieds de Fernandinho, l’international français  s’appuyait sur Depay, puis déclenchait une frappe à ras de terre précise pour doubler la mise (43). Auparavant, Sterling (32) s’est vu refuser un but pour hors-jeu.

-City repart à l’assaut-

Pour Manchester City, c’était la douche froide. Sans imagination ni ardeur, trop facile, le club de Pep Guardiola n’a rien offert ou presque. Et pourtant, Mikel Arteta, présent sur le banc en raison de la suspension du technicien catalan, avait rappelé l’importance du rendez-vous.

Pour grandir, les « Citizens » doivent conquérir l’Europe, après avoir échoué en huitièmes puis en quarts ces deux dernières saisons.

En conférence de presse d’avant-match, Arteta avait loué la « faim incroyable » de ce groupe composé des « meilleurs joueurs du monde » : cela ne s’est pas vraiment vu lors de la seconde période.

En ordre dispersé et mené de deux buts, City a certes poussé mais sans jamais réussir à inverser la tendance. Vulnérable en contre-attaque, ils se sont même faits très peur, sauvés seulement par le poteau sur une accélération magistrale de Depay (60).

Les entrées successives de Sané, Agüero et Mahrez ont tout de même fini par réveiller les « Citizens ». Après un slalom, l’Allemand servait Bernardo Silva, qui décroisait parfaitement sa reprise pour réduire l’écart (67).

Mais Lopes en profitait pour sortir un grand match, en s’interposant sur les frappes vicieuses de Fernandinho et Agüero. Malgré la débauche de moyens, City restait muet (21 tirs). A bout de force, les Lyonnais ont tenu. Une question d’attitude.

Cette victoire va-t-elle donner enfin à Lyon l’élan suffisant pour lancer sa saison ? Ce qui est sûr, c’est qu’un autre bon résultat face à Marseille dimanche, lors du choc de la 6e journée, serait un bon indicateur pour la suite. Avec seulement 7 points glanés en 5 matches et une modeste 7e place, Lyon a pris du retard dans la course pour le podium. Mais un succès contre l’OM suffirait à remettre les pendules à l’heure : l’équipe phocéenne (2e) avec ses 10 points n’est qu’à 3 unités devant. A titre indicatif, le dernier déplacement des hommes de Rudi Garcia à Lyon s’est soldé par une défaite 2-0.

Lyon vs Marseille : à vous de placer un pari sur « Score Exact » !