Benzema demande à Le Graët de « le laisser tranquille »

Le torchon brûle, une fois encore, entre Karim Benzema et les instances dirigeantes de la Fédération française de football (FFF). Mercredi, l’ancien attaquant tricolore a exprimé son ras-le-bol d’être à nouveau au centre des débats après des propos du président de la FFF.

« Monsieur Le Graët, je vous demande de m’oublier et de me laisser tranquille svp », a écrit Benzema sur son compte Twitter.

« La France est championne du monde et là est l’essentiel, le reste n’est que futilité. Merci », a ajouté l’avant-centre du Real Madrid, ajoutant deux mots-clés limpides: « CaSuffit » et « GiveMeABreak » (« Laissez-moi tranquille », en anglais).

Benzema réagissait à un entretien de Noël Le Graët avec Ouest France, dans lequel le patron de la FFF juge que le bail de l’attaquant avec les Bleus « est terminé ». « Je n’ai rien contre Karim, il s’est toujours bien comporté en équipe de France. Mais je pense que les Bleus, c’est terminé pour lui, d’autant qu’il est peut-être moins en forme depuis quelque temps », explique le dirigeant.

Fin mai déjà, Benzema s’était fendu d’un tweet incendiaire après des propos similaires de Le Graët qui estimait dans un entretien à l’AFP que l’attaquant âgé de 30 ans était « de l’histoire ancienne ».

Quelques heures plus tôt, son ancien agent, l’historique Karim Djaziri, s’était agacé également sur Twitter : « Noël, vous aviez déjà mis un terme à la carrière internationale de Benzema en juin 2018 vous remettez ça aujourd’hui tout en le dénigrant! Dans quel but? Vous vous reprochez quelque chose? »

Le Real accueillera Levante le 20 octobre à l’occasion de la 9e journée de Liga. Suivront ensuite la réception du modeste Viktoria Plzen en Ligue des champions le 23 octobre et surtout le clasico de Liga contre le FC Barcelone le 28 octobre.

En crise de résultat, le Real Madrid (4e, 14 points) sort d’une défaite en Liga sur le terrain du modeste Alavés (1-0), le quatrième match d’affilée sans victoire (toutes compétitions confondues) des Merengue qui plus est, sans le moindre but inscrit. Une mauvaise série qui a fragilisé Lopetegui juste avant la trêve internationale. En revanche, ça va beaucoup mieux pour Levante qui est remonté à la 11e place du Championnat après deux victoires de rang remportées contre Alavés (2-1) puis Getafe (0-1).

Real Madrid vs Levante : à vous de placer un pa              ri sur « Score Exact » !