Parier sur l’Open d’Australie – Tennis

L’Open d’Australie ouvre la saison du Grand Chelem et se déroule chaque mois de janvier à Melbourne en Australie. Longtemps joué sur gazon, le tournoi se dispute depuis 1988 sur une surface synthétique en dur.

Open d’Australie : de 1905 à aujourd’hui

La première édition de l’Open d’Australie (anciennement Championnats d’Australasie) a eu lieu en 1905 à Melbourne, au Warehouseman’s Cricket Ground.

Le tournoi, qui n’en était alors qu’à ses balbutiements, souffrait déjà de son extrême éloignement et rebutait souvent les joueurs européens, en particulier, les joueuses de tennis. Il eut fallu d’ailleurs attendre 1922 pour voir le premier tableau féminin.

Les années soixante-dix marquent un tournant dans l’histoire de l’Open d’Australie. En effet, en 1972, la Fédération australienne de tennis décide d’organiser le tournoi tous les ans dans une ville différente. Toutefois, dès 1997 et ce après maints déménagements, l’épreuve s’établira définitivement à Melbourne, à Flinders Park (aujourd’hui Melbourne Park).

La période 1968-1993 marque l’âge d’or des Internationaux d’Australie. D’une part, parce que l’épreuve a bénéficié du développement du trafic aérien, facilitant ainsi l’accès au continent australien. D’autre part, le tennis devenu professionnel en 1968 a permis la création de nombreux tournois australiens (Sydney, Adélaïde, Brisbane, Melbourne…), attirant de plus en plus les joueurs et les joueuses de tennis.

En 1993, la construction d’un nouveau stade ultra-moderne (baptisé, en 2000, Rod Laver Arena) donne un certain prestige au tournoi. Il possède un toit coulissant et permet, ainsi, d’effectuer des matchs nocturnes. Les plus grands champions ont inscrit à leur palmarès le nom de ce tournoi, devenu prestigieux. A l’exception de Petr Korda (n°2) en 1998 et de Mary Pierce (n°3) en 1995, l’Open d’Australie n’a consacré que des numéros un mondiaux.

Open d’Australie : le format

La formule de l’Open d’Australie a changé de nombreuses fois pendant l’ère Open, entamée en 1969 et avant 1988 aucun joueur n’a dû remporter 7 matchs pour gagner le titre mais seulement 5 ou 6 avec parfois des premiers tours en deux sets gagnants.

Dans la catégorie simple messieurs, 128 joueurs disputent les qualifications et seuls les 16 derniers pourront accéder au tableau final du tournoi. Pour atteindre le tableau final, le joueur doit franchir trois tours, chaque tour se gagnant en trois sets (deux sets gagnant pour les autres épreuves).

Chez les femmes, elles sont 96 au départ pour 12 places. Dans les deux tableaux, les rencontres se disputent au meilleur des trois manches. Il y également des têtes de série en qualifications, les 32 joueurs les mieux classés qui ne peuvent s’affronter lors des deux premiers tours.

Palmarès et records

Le record de titres à l’Open d’Australie dans la catégorie simples messieurs est détenu par l’Australien Roy Emerson et le Serbe Novak Djokovic, tous deux vainqueurs à 6 reprises de l’épreuve. Chez les Dames, l’Australienne Margaret Smith Court reste indétrônable avec 11 titres glanés entre 1960 et 1973.

Plus grand nombre de victoires consécutives (en simple) : Margaret Smith Court (AUS) avec 7 victoires (1960-1966) et Roy Emerson (AUS) avec 5 victoires (1963-1967).

Plus jeunes vainqueurs (en simple) : Martina Hingis (SUIS) à 16 ans et 3 mois en 1997 – Ken Rossewall (AUS) à 18 ans et 2 mois en 1953.

Plus jeunes vainqueurs (en double) : Lew Hoad – AUS (18 ans et 2 mois) en1953 – Mirjana Lucic (CRO (15 ans et 10 mois) en 1998.

Plus jeune vainqueur (en double mixte) : Venus Williams – USA (17 ans et 7 mois) en 1998.

Plus vieux vainqueurs (en simple) : Thelma Long à 35 ans et 8 mois en 1954 – Ken Rossewall (AUS) à 37 ans et 2 mois en 1972

Plus vieux vainqueurs (en double) : Norman Brookes – AUS (46 ans et 2 mois) en 1924 – Thelma Long (37 ans et 7 mois) en 1956.

 Plus grand nombre de victoires consécutives (en double) : Adrian Quist avec 10 victoires (1935-1950) – Martina Navratilova (USA) – Pam Shriver (USA) avec 7 victoires (1983-1989).

Plus grand écart entre la première et la dernière victoire en simple : Ken Rosewall (AUS) – 20 ans entre ses victoires en 1953 et 1972 / Nancye Wynne Bolton – 15 ans entre ses victoires de 1937 et 1951.

Les joueurs ou joueuses ayant remporté la même année le simple, le double et le mixte : John Hawkes en 1926 ; Jean Borotra (FRA) en 1928 ; Jack Crawford (USA) en 1932 / Daphne Akhurst en 1925, 1928 et 1929 ; Nancye Wynne Bolton en 1940, 1947, 1948 ; Thelma Long en 1952 ; Margaret Smith (AUS) en 1963.

Les maitres de Melbourne

L’édition 2016 des Internationaux d’Australie a été remportée par l’Allemande Kerber chez les dames et le serbe Novak Djokovic chez les hommes. Djokovic, qui est le deuxième joueur le plus dominateur à Melbourne avec 89,29% de victoires pour seulement 6 défaites. Mais le véritable maitre de Melbourne demeure l’Américain André Agassi, qui n’a perdu que 5 fois en Australie pour 48 victoires (90,57% !). L’Argentin Guillermo Vilas ferme le podium avec 88,46% de victoires (23 victoires pour seulement 3 défaites). Roger Federer est quant à lui, 4ème détenteur du plus grand nombre de victoires avec 86,21% de matchs gagnés.