Transferts : poker menteur autour de Coutinho

Le mercato hivernal a ouvert ses portes ce lundi, avec en toile de fond plusieurs dossiers brulants, dont celui du milieu de terrain brésilien Philippe Coutinho, et de son éventuelle arrivée à Barcelone.

D’après le journal pro-barca Mundo Deportivo, les responsables du club catalan sont prêts à tout pour arracher l’international auriverde de Liverpool, sur lequel ils avaient déjà des vues la saison dernière. Une offre de 150 millions d’euros aurait même été évoquée (110 millions d’euros + 40 millions de bonus).

Si l’opération venait à se conclure, le Brésilien de 25 ans deviendrait ainsi le troisième joueur le plus cher de l’histoire du ballon rond derrière son compatriote Neymar, 222 millions d’euros, et le Français Kylian Mbappé, 180 millions d’euros, les recrues phares du PSG lors du mercato estival.

Alors qu’il suffit parfois d’un mot ou d’un geste sur les réseaux sociaux pour faire surgir les supputations de toute part, la récente bourde de l’équipementier Nike, qui a dévoilé « par erreur » un maillot du Barça floqué au nom du Brésilien, a embrasé la toile.

« Philippe Coutinho est prêt à enflammer le Camp Nou. Achetez le maillot 2017/2018 du FC Barcelone avec le nom du +Magicien+ dessus », pouvait-on lire sur le site de la marque américaine, dont le message est supprimé depuis.

Lundi, Coutinho n’a pas été convoqué lors de la victoire des siens contre Burnley (2-1). Cette absence a beaucoup fait parler, et l’entraîneur Jürgen Klopp a tenté d’apaiser les esprits en conférence de presse.

« Lui (Coutinho) et Mohamed (Salah) sont blessés, rien de grave, mais suffisamment pour qu’ils ne puissent pas jouer aujourd’hui. Et ils sont incertains pour la rencontre contre Everton (vendredi en Coupe) », a-t-il insisté.

 

« Irréaliste »

Interrogé sur le buzz généré par Nike, l’entraîneur allemand n’a pas voulu ajouter de l’huile sur le feu : « J’ai entendu parler de ça. Quand quelqu’un m’en a parlé, j’ai dit +wow+. Mais il n’y a rien qui m’intéresse moins que ce genre de choses ».

L’été dernier, le Barça était déjà passé à l’offensive pour Coutinho, mais avait dû faire machine arrière dans les dernières heures du mercato, considérant « irréaliste le prix de 200 millions d’euros réclamé par Liverpool, selon un dirigeant catalan ».

Cette fois-ci, que ce soit Coutinho ou un autre, le FC Barcelone est conscient qu’il doit faire un gros coup lors du mercato. Le départ du brésilien Neymar vers le PSG avait en effet fait beaucoup de dégâts auprès des supporteurs, auquel s’ajoute la déception liée à la blessure du jeune Français Ousmane Dembélé.

Débauché de Dortmund contre un chèque de 105 millions d’euros (plus 42 millions de bonus), l’international tricolore de 20 ans était victime d’une rupture du tendon du biceps fémoral de la cuisse gauche en mi-septembre, ce qui l’a tenu éloigné des terrains pendant près de trois mois. Le Français serait toutefois prêt à refouler la pelouse si l’on en croit le communiqué publié par le club catalan mardi dernier, pour le plus grand bonheur des fans.

Pour autant, ce retour sur blessure de la pépite française pourrait-il conduire le FC Barcelone à freiner ses ardeurs sur le marché ? En octobre, l’état-major du club catalan avait déjà annoncé la couleur : « Nous sommes prêts à faire signer Coutinho ou tout autre joueur (lors du mercato hivernal). De l’argent, il y en a », avait lâché le directeur général du club Oscar Grau en marge de la publication des résultats financiers du club pour l’exercice 2016-2017, clôturés avec 708 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Coutinho, en grande forme dernièrement avec 6 buts lors de ses 7 dernières apparitions, avait rempilé pour 5 saisons supplémentaires chez les Reds en début de 2017.

D’autres clubs anglais devraient également se retrouver sous les feux des projecteurs cet hiver. C’est notamment le cas d’Arsenal dont le sort de son attaquant phare Alexis Sanchez semble s’écrire en pointillé à Londres. « Le club a déjà perdu beaucoup de grands joueurs par le passé et a toujours su rebondir », a relativisé l’entraîneur Arsène Wenger.

À Leicester, le milieu de terrain algérien Riyad Mahrez, qui ne semble plus se plaire du côté du King Power Stadium, aurait lui aussi des envies d’ailleurs et se voit envoyer un peu partout en Europe. « Nous allons lui poser la question », a simplement rétorqué son entraîneur Claude Puel. À suivre.

Depuis l’intronisation de Valverde, le club catalan est devenu une véritable machine à gagner et on ne voit personne capable de contrarier leur plan cette saison en Espagne. Même leur rival historique, le Real Madrid, n’a pas fait le poids face à l’efficacité et le réalisme plein de sang-froid des Blaugranas (3-0).

Pour son premier match de l’année, le FC Barcelone se déplacera ce jeudi à Vigo pour se frotter au Celta dans le cadre du 8e de finale de la Coupe du Roi. Un match qui s’annonce spectaculaire et qui, selon toute vraisemblance, devrait être remporté par les  Catalans. Toutefois, le Celta a déjà prouvé par le passé qu’il pouvait être un adversaire redoutable et qu’il ne faut pas les enterrer trop vite.

Si vous pensez que les Célticos ont suffisamment de grinta pour remporter cette première manche, alors il est peut-être temps de placer un pari sur « Écarts de buts + 1 » en leur faveur.