Ligue 1 : Sala s’accroche à l’Europe, mais la bonne opération, c’est pour Lille

Un doublé d’Emiliano Sala a permis à Nantes de s’accrocher à son rêve européen, mais le match nul (2-2) profite surtout à Lille, qui pointe la tête hors de la zone rouge, au terme de la 25e journée.

Le point glané par les hommes de Claudio Ranieri permet aux Canaris de reprendre la 5e place, synonyme de qualification pour l’Europa League mais abandonnée samedi soir à la différence de but à Montpellier. Mais avec 38 points, ils ne comptent qu’une petite longueur d’avance sur les Héraultais.

Pour Lille, qui a eu le mérite d’égaliser deux fois, ce match nul représente une vraie bouffée d’oxygène: avec 26 points, les Nordistes grimpent en effet au 16e rang.

« On a su arracher ce match nul inespéré à la fin de la première mi-temps. Ce point, il sera sûrement important » à la fin de la saison, a souligné un Christophe Galtier, heureux de l’épilogue d’un match que son équipe n’a pas du tout maîtrisé.

Positionné en 4-3-3, le Losc a eu une très large possession de balle, mais a globalement eu du mal à se montrer dangereux.

La faute à un manque de précision dans la dernière passe, trop grand pour lui permettre d’inquiéter une défense jaune et verte pourtant expérimentale.

Privé de Diego Carlos et de Nicolas Pallois, sa charnière défensive habituelle, Claudio Ranieri avait fait le pari d’associer Koffi Djidji, stoppeur de formation mais utilisé habituellement à gauche, et David Alcibiade, arrière droit, formé à Lille, et dont ce n’était que le troisième match en professionnel en France à 26 ans.

– Nantes a trop raté –

Le Losc a malgré tout inscrit deux buts, à chaque fois pour revenir au score. Le premier par son avant-centre sud-africain Lebo Mothiba (1-1, 68), dont il a dû « racheter » le prêt à Valenciennes cet hiver, le second grâce au plat du pied de Nicolas Pépé, précieux pour arracher le point du nul (2-2, 81).

Un point frustrant pour Nantes qui a eu pas mal d’occasions de tuer le match.

« C’est dommage parce que je ne sais pas combien d’occasions de but nous avons eues (…) C’est incroyable de faire un match comme ça et de ne prendre qu’un point », a déploré un Claudio Ranieri dépité après le match.

Les Canaris avaient ouvert le score sur un bon pressing de Valentin Rongier et Adrien Thomasson sur Ibrahim Amadou. Le premier avait transmis au deuxième qui servait immédiatement Emiliano Sala, qui avait ajusté Mike Maignan de l’extérieur (1-0, 14).

Sala s’est offert un doublé et un dixième but cette saison sur un centre brossé parfait de Lucas Lima, où il n’a eu qu’à placer sa tête pour tromper Maignan (2-1, 71).

Lille peut d’ailleurs remercier son gardien, décisif sur une frappe de Rongier (30), une déviation de Thomasson au premier poteau (58) ou un centre-tir de Lima dans les secondes suivantes.

Sala et Jules Iloki, qui se sont tous les deux retrouvés face à son but et ont tous les deux trop ouvert leur pied et tiré au-dessus, peuvent en revanche se mordre les doigts (66 et 83).

L’Europe risque en effet d’être difficile à atteindre pour Nantes s’il ne fait pas le plein à la Beaujoire.

Nantes se rendra sur la pelouse de Nice dimanche dans le cadre de la 26e journée de L1. En crise de résultat, Nantes patauge dans la marre avec 1 seule victoire remportée sur ses 6 derniers matches de Championnat. De précieux points laissés en chemin qui pourraient coûter cher aux Canaris, fragiles 5e du classement à 1 petit point de Montpellier. En face, le tableau n’est pas plus séduisant pour Nice, rétrogradé à la 9e place après son déplacement raté à Dijon (3-2) samedi. Il s’agit du troisième revers de suite en L1 concédé par les Aiglons.

Nice vs Nantes : et si vous placiez un pari sur « Mi-temps/Fin de match » ?