Foot/Angleterre – Leicester : Jamie Vardy absent deux semaines

Leader du classement des buteurs du Championnat d’Angleterre, Jamie Vardy, l’attaquant de Leicester, va subir une opération aux adducteurs qui devrait l’empêcher de jouer pendant environ deux semaines.

L’international anglais de 28 ans (4 sélections), sera forfait pour les deux prochains matches contre Tottenham, le 10 janvier en Coupe, puis le 13 en Championnat d’Angleterre. Il pourrait également être absent face à Aston Villa, le 16.

Leicester vs Tottenham ou le choc des titans. Voilà une belle affiche que nous réserve ce week-end le foot anglais.

Après un début de saison canon, les Foxes (40 pts) parviennent à se hisser à la 2e marche du podium, derrière le leader Arsenal (42 pts) et devant Manchester City (39 pts). Équipe surprise de la première partie de la saison, Leicester adopte un style de jeu direct, avec beaucoup de passes longues en avant et tient très peu le ballon (avec 43,8% de possession et 335,9 passes/match en moyenne). Tous les joueurs sont impliqués dans toutes les phases de jeu défensives et les latéraux jouent peu offensivement. Le style de jeu mis en place par Claudio Ranieri tient compte de la qualité individuelle de chaque joueur et l’absence de Jamie Vardy en pointe pourrait toutefois peser sur l’efficacité des Foxes.

Pour Tottenham, le pressing est au cœur de son succès. « Notre style de jeu est de gagner le ballon dès que nous l’avons perdu », explique d’ailleurs l’entraîneur, Pochettino. Mais Leicester est une équipe qui se base sur une solide assise défensive, et qui joue les contres, ce qui risque de gêner les Spurs, plus à l’aise contre les équipes qui ouvrent leur jeu.

Les points clés à retenir : lors de leurs 5 dernières confrontations, les Foxes et les Lilywhites ont gagné chacune à deux reprises, et jamais par plus d’un but d’écart (4-3;2-1; 1-2 ; 3-2).

Dès lors, il semble intéressant de tenter un pari sur « Écarts de but : Leicester inscrira exactement plus d’un but » avec bien entendu une victoire de Leicester. Qu’en dites-vous ?