Espagne : le Real, fébrile, perd pied à Vigo

Ça tangue au Real Madrid : poussé dans ses retranchements et surpris par une tête tardive de Maxi Gomez, l’équipe de Zinédine Zidane a trébuché face au Celta à Vigo (2-2) dimanche en Championnat d’Espagne, perdant encore du terrain sur le trio Barcelone-Atletico-Valence.

Ce match échevelé, point d’orgue de la 18e journée, a vu le Celta ouvrir le score sur un lob splendide de Daniel Wass (33e) et l’Uruguayen Maxi Gomez arracher le nul (82e). Et l’addition aurait pu être plus lourde pour le Real car son gardien Keylor Navas a provoqué un penalty, échappé à l’exclusion sur l’action et a arrêté dans la foulée le tir de réparation signé Iago Aspas (72e).

Au classement, le Real (4e, 32 pts, un match de moins) sombre un peu plus, à 16 longueurs derrière le leader Barcelone (1er, 48 pts), à sept points de l’Atletico Madrid (2e, 39 pts) et à cinq de Valence (3e, 37 pts).

Si le clasico perdu face au Barça avait sans doute enterré les chances de titre du Real, Zidane disait encore croire à une folle remontée. Mais ce nul à l’extérieur a encore compliqué les choses pour les Madrilènes, champions d’Espagne en titre.

Comment expliquer la mauvaise passe de cette équipe qui a tant triomphé en 2017, avec cinq trophées ? Peut-être les absences, avec les blessures de Karim Benzema et Sergio Ramos, et la suspension de Dani Carvajal.

– Ronaldo sans saveur –

La défense madrilène, décimée, s’est montrée trop fébrile dimanche soir et la charnière Varane-Nacho a eu bien du mal face aux déferlantes galiciennes.

Dès la 13e minute, Aspas avait trouvé le poteau de la cage merengue. A la demi-heure de jeu, Daniel Wass, lancé dans l’espace, s’est retrouvé seul devant Navas et il a impeccablement piqué son ballon au-dessus du portier costaricien (33e). Et quand Aspas a centré aux six mètres, Gomez était étrangement seul pour marquer de la tête à bout portant (82e).

Offensivement, Cristiano Ronaldo a livré une prestation sans saveur, multipliant les mauvais choix et les tentatives ratées.

La seule bonne nouvelle, pour Zidane, est le retour en forme de Gareth Bale après un automne pourri par les blesures.

Quand il est en jambes, le Gallois est redoutable par sa puissance et son efficacité face au but. Il n’a eu besoin que de deux minutes pour inscrire son premier doublé de la saison, d’un tir croisé (36e) puis d’une subtile déviation (38e). Au fil d’une fin de match haletante, les deux équipes auraient pu l’emporter et Lucas Vazquez a raté une balle de match pour Madrid à la 89e minute.

Dans un sens, ce match nul dégage l’horizon pour le Real de Zidane: désormais, la réussite de sa saison risque de passer par la Coupe du Roi et surtout la Ligue des champions. Ce qui rend l’équipe double championne d’Europe en titre encore plus dangereuse en huitièmes de finale pour le PSG…

A un mois du choc face au Paris SG en Ligue des champions, le Real est patraque. Dans la foulée de sa défaite dans le clasico (3-0), le club madrilène a enchaîné un deuxième match sans victoire en Liga, malgré le doublé d’un Gareth Bale retrouvé (36e, 38e). Relancer la machine face à Villarreal samedi est donc capital pour les Merengue sous peine de s’éloigner encore plus du podium. Villarreal, 5e du classement, sort d’un match nul à la maison face au Deportivo La Corogne (1-1).

Real Madrid vs Villarreal : et si vous placiez un pari sur « Mi-temps/Fin de match » ?