Les Playoffs de Pro A commencent !

blog-header-basket

Les playoffs de la PRO A débutent ce soir ! Notre partenaire Basket Hebdo vous fait part de ses impressions avant le début de ces matchs clés. Et n’oubliez pas, vous pouvez retrouver une présentation complète des 8 équipes encore en lice dans le numéro 141 de Basket Hebdo en kiosque dès aujourd’hui. Ou encore plus simple, plus rapide et moins chère : l’application numérique de BH : http://www.basket-hebdo.com/basket-hebdo-numerique/ 

 

Monaco (1) – Nanterre (8)

Monaco est le premier promu dans l’histoire de la LNB à terminer leader de la saison régulière. L’ASM est une équipe intraitable à domicile (une seule défaite), un groupe bien garni quantitativement, puisque tous les postes sont doublés, voire triplés, mais aussi qualitativement. Le meneur D.J. Cooper est un excellent maître à jouer, l’arrière Jamal Shuler a été élu dans le meilleur 5 du championnat, l’extérieur Yakuba Ouattara est la révélation française de la saison… De son côté, Nanterre a tenu toute la saison le rôle de trouble-fête, d’équipe poil-à-gratter, de par sa capacité à faire valser la défense adverse via une avalanche de trois-points et des pénétrations fulgurantes, grâce à un excellent quatuor extérieur (T.J. Campbell, Mykal Riley, Gerald Robinson, Jérémy Nzeulie).

Le joueur à suivre : Kyrylo Fesenko (Monaco)

Le pivot ukrainien de 2,16 m, ancien joueur NBA, vient de renforcer Monaco pour les play-offs. Sa taille, sa puissance densifient encore la raquette, qui comptait déjà deux pivots : le très efficace Jamaïcain Adrian Uter et le besogneux Français Jonathan Aka.

Le pronostic : 2-1 pour Monaco

 

Strasbourg (2) – Pau (7)

Plus de deux semaines après avoir laissé échapper son rêve européen à Istanbul, Strasbourg va pourtant devoir se reconcentrer sur le moment le plus important de sa saison : les play-offs de Pro A. Éreintés par l’enchaînement des matchs, les Alsaciens retrouveront une équipe béarnaise qui leur réussit plutôt bien. Un festival de Rodrigue Beaubois (37 points à 15/19) leur avait permis de s’imposer à Pau en octobre (90-79) avant un bis repetita en avril (68-62) alors que tous leurs esprits étaient tournés vers la finale de l’Eurocup contre Galatasaray. Pour espérer contrecarrer les plans de la SIG, Pau-Lacq-Orthez devra compter sur un grand Michael Thompson, meilleur marqueur de Pro A (17,8 points), qui sera attendu au tournant par Vincent Collet et ses hommes.

L’homme à suivre : Tony Taylor (Strasbourg)

Arrivé le 5 mai en provenance du club sibérien de Krasnoyarsk, il devra faire preuve de suffisamment d’intelligence pour se fondre dans le collectif déjà bien huilé de Vincent Collet. Meneur de formation, le champion de Pologne 2014 pourra notamment s’opposer à Michael « Juice » Thompson et il apportera de la densité aux lignes arrières de la SIG, déjà bien fournies avec Campbell, Beaubois et Lacombe. Sa première sortie au Havre a été catastrophique (0 point à 0/5, 2 balles perdues et 4 fautes pour -7 d’évaluation en 15 minutes), il ne peut certes pas faire pire mais va rapidement devoir monter en régime.

Le pronostic : 2-0 pour Strasbourg

 

Le Mans (3) – Gravelines-Dunkerque (6)

Les Gravelinois rêvaient certainement d’un adversaire plus commode en quart de finale. Seulement leur courte défaite à l’Astroballe lors de la dernière journée les a précipités dans les bras du MSB, le récent vainqueur de la Coupe de France et l’une des équipes en forme de cette fin de saison (8 victoires sur les 10 derniers matches). Le BCM retrouve à l’occasion sa bête noire, celui qui fut par deux fois son bourreau en play-offs lorsqu’il entrainait Cholet, un certain Erman Kunter. L’entraîneur Franco-Turc connait le chemin pour aller en finale et réservera sans doute à son adversaire quelques surprises dont il a le secret. À l’inverse, le basket un rien stéréotypé des Gravelinois ne surprend plus grand monde dans la ligue. Voilà pourquoi les Manceaux, à la fois talentueux et expérimentés, ont les faveurs de nos pronostics sur cette série.

Les joueurs à suivre : Steven Gray (Gravelines) et Ty McKee (Le Mans)

Deux hommes seront à surveiller particulièrement.

Lorsque Steven Gray prend feu derrière la ligne à 6,75 m, le BCM prend une dimension supérieure. Dans l’autre camp, Ty McKee est le baromètre du MSB. Il avait été irrésistible lors des la dernière confrontation entre ces deux équipes, le 5 mars à Sportica, avec ses 31 points à 8/10 derrière l’arc ! Résultat ? Les Manceaux n’avaient fait qu’une bouchée de leurs adversaires (79-61).

Le pronostic : 2-1 pour Le Mans

 

Chalon-sur-Saône (4) – Lyon-Villeurbanne (5)

Sur le papier ce duel entre l’Elan Chalon et l’ASVEL, respectivement quatrième et cinquième de la saison régulière, semble être le plus équilibré de ce premier tour.

L’Elan Chalon et son attaque de feu, de loin la meilleure du championnat, a enchaîné les matches à plus de 100 points, et les victoires qui vont avec.

Cependant, les défaites en finale de la Leaders Cup et en demi-finale de la Fiba Europe Cup, en encaissant plus de 90 points à chaque fois, ont démontré que ce style de basket offensif ne permet pas de gagner les matches cruciaux quand le jeu se durcit.

A l’Elan Chalon de prouver le contraire à l’heure de débuter ces play-offs.

De son côté, l’ASVEL a assuré sa qualification en play-offs à la dernière journée, ce qui témoigne du parcours en dent de scie de l’équipe du président Parker.

Des deux côtés du terrain, la Green Team n’offre aucune garantie à l’entame de ces play-offs : « Si on n’a pas plus de confiance et de qualité en attaque, ce sera dur de rivaliser avec Chalon » témoignait JD Jackson, son entraîneur, sur le site du club.

Cette série s’annonce rude et disputée entre deux clubs nourrissant une vieille rivalité.

 

Le joueur à suivre : Devin Booker (Chalon)

Le MVP de la saison a noirci toutes les colonnes statistiques de Pro A.

Le natif de Caroline du Sud a compilé près de 15 points à 60%, 8 rebonds, 3 passes décisives et cerise sur le gâteau il a terminé avec la meilleure évaluation du championnat : 20 de moyenne.

A Lui désormais d’assumer son statut et d’emmener son équipe le plus loin possible en play-offs.

Le pronostic : 2-1 pour Chalon-sur-Saône